ALL THAT JAZZ

ELECTRO DELUXE

Publicités

4 réflexions sur “ALL THAT JAZZ

  1. Le paradoxe des photos dites de concert, c’est que leur intérêt dépend de la qualité des éclairages et non de celle du son. C’est-à-dire qu’elles laissent sous-entendre qu’un concert peut-être exceptionnel uniquement sur la base de critères visuels, alors que le musicien génial individuel ou en groupe qui ne bénéficie pas de cet apparat sera condamné à l’anonymat. Autrement dit les photos de concert qualifient seulement le travail de l’éclairagiste, pas celui de l’ingénieur du son ou des musiciens. Seul l’image compte de nos jours, les chargés de communication l’ont bien compris pour nous faire prendre des vessies pour des lanternes.
    Plus spécialement sur cette soirée, ces photos sont très vivantes comme à l’accoutumée. La scène de Cap cinéma est idéale pour ce genre de photos.

    • En vérité les photos de concerts qualifient surtout le travail du photographe qui doit jongler avec la lumière qui change sans cesse… Le photographe de concert maudit l’éclairagiste pendant toute la durée du concert. Et puis quand on n’a pas l’oreille musicale, on s’occupe comme on peut pendant un « live »…

      • Pour compléter le propos, je note que les photographes de concert, ne photographient jamais des concerts de musique classique par exemple, c’est plus difficile… C’est à l’instar des photographes de reportage qui de nos jours, publient uniquement des images choc, donc faciles pour activer la sensiblerie du bon peuple, alors que la photographie de scènes ordinaires pourtant bien plus signifiante, mais plus exigeante est tellement rare n’est-ce pas.
        Ceci dit, les photos de concert que tu fais sont infiniment meilleures que ce qui se publie par ailleurs, car prises avec autant de rigueur que celles que tu fais en reportage.

  2. Le « photographe de concert » est un concept nouveau né avec le numérique qui permet le gaspillage de prises de vues, un concept de notre ère du tout image pour une génération de (futurs) illettrés … Naguère c’était le photographe (tout court) qui faisait des photos de concert tout comme il aurait fait des photos d’autre chose, sur commande et en sachant qu’il devait tirer le meilleur de la pellicule qu’il avait dans son appareil.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s